Bibliothèques de Chambéry en grève le 22 mai 2018

En réaction au rapport Orsenna, les bibliothécaires de la médiathèque Jean-Jacques Rousseau et de la bibliothèque Georges Brassens étaient dans la rue.

Pour notre académicien il faudrait « ouvrir le soir et le dimanche, avec des budgets réduits, des contrats aidés ».

A l’heure de restrictions de dotations, de nombreuses collectivités sont asphyxiées, réduisent leurs budgets culturels. A certains endroits, elles ferment des bibliothèques.

Les bibliothécaires dénoncent la baisse des moyens permettant d’exercer correctement leurs missions. La situation devrait encore s’aggraver alors que l’État doit réduire de 120 milliards d’euros la dotation aux collectivités locales d’ici la fin du quinquennat !

A Chambéry, comme les autres services de la ville, les bibliothèques pâtissent gravement du non remplacement des départs (retraités, mutations…) : un remplacement pour trois départs.

Voyage au pays des bibliothèques : Le rapport (PDF 72 p.)

 

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.