Journée de carence : Info quiz

Suivant l’orientation du Président Macron, le gouvernement a réintroduit à compter du 1erjanvier 2018 un jour de carence en cas d’arrêt maladie pour les agents de la fonction publique. L’équité vis-à-vis des salariés du secteur privé et la proportion plus forte des arrêts maladies dans le secteur public justifieraient le retour de ce jour de carence.

La CGT des territoriaux du Mans vous propose un petit quiz pour vérifier cela.

Alors vous jouez avec nous ?

Question 1 : Les salariés du privé ont-ils tous trois jours de carence ?

¨      OUI                                                               ¨        NON

Question 2 : Qui a dit la journée de carence est « une mesure injuste, inutile et inefficace » ?

¨       La CGT          ¨       Edouard PHILIPPE               ¨        Marylise LEBRANCHU

Question 3 : les salariés du public sont ils plus malades que les salariés du privé ?

¨        Beaucoup plus          ¨        c’est équivalent                      ¨        beaucoup moins

Question 4 : Dans la fonction publique territoriale, la mise en place de la journée de carence a-t-elle fait baisser significativement les arrêts maladies de courtes durées ?

¨        OUI                                                               ¨        NON

Et maintenant les réponses :

Question 1 : Les salariés du privé ont-ils tous trois jours de carence ? NON

A ce jour, les 2/3 des salariés du privé bénéficient d’une prise en charge des jours de carence grâce à leur convention de branches ou d’entreprises.

De même, tous les salariés du privé d’Alsace et de Moselle n’ont aucun jour de carence en cas d’arrêt maladie quelque soit la taille de leurs entreprises.

Question 2 : Qui a dit la journée de carence est « une mesure injuste, inutile et inefficace » ? Marilyse Lebranchu  (Ancien Ministre F.Publique) et La CGT.

Marylise Lebranchu annonce l’abrogation de la journée de carence applicable dans la fonction publique : « La mise en place de cette journée de carence était une mesure injuste, inutile et inefficace. »

Source : Extrait du communiqué de presse du 20 février 2013.

Question 3 : Les salariés du public sont ils plus malades que les salariés du privé ? C’est équivalent.

D’après le rapport annuel 2016 sur l’état de la fonction publique, l’absentéisme dans le secteur public n’est pas plus important que le secteur privé. Ainsi, 3,7 % des salariés du privé ont eu au moins un jour d’absence sur une semaine en 2015 contre 3,9 % dans l’ensemble de la fonction publique. Une étude de la DARES, organisme dépendant du ministère du Travail, sur une période antérieure à la mise en place de la journée de carence donnait des chiffres identiques.

Question 4 : Dans la fonction publique territoriale, la mise en place de la journée de carence a-t-elle fait baisser significativement les arrêts maladies de courtes durées ? NON

Assemblée nationale, 10 décembre 2015 : « Ainsi, le nombre de congés maladie est en moyenne à peu près contant dans la fonction publique de l’Etat en 2012, et plus de deux tiers des agents ayant eu un jour de carence n’ont eu qu’un arrêt maladie dans l’année. Il n’est pas mis en évidence de recul significatif généralisé des arrêts de courte durée entre 2011 et 2012 : la proportion d’agents en arrêts de courte durée est passée de 1,2 % à 1 % dans la fonction publique d’Etat, de 0,8 % dans la fonction publique hospitalière mais restée stable dans la fonction publique territoriale à 1,1 %. »

 

Tous les chiffres proviennent de documents officiels que ce soit le ministère de la fonction publique ou des débats parlementaires. La CGT des territoriaux du Mans, auteur de ce quiz, ne fait que les reproduire pour démontrer que l’information est souvent incomplète. La réintroduction de la journée de carence est clairement une décision politique de régression progressive des garanties collectives de tout le salariat en jouant sur l’opposition malsaine public / privée.

 

 

 

 

 

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *